Activation de clusters mastocytes-nocicepteurs par les acariens dans l’inflammation cutanée de type 2 :

Lilian Basso

Notre laboratoire s’intéresse aux interactions entre les cellules immunitaires et les neurones du système nerveux périphérique (principalement les nocicepteurs) dans la peau et à leur rôle dans le développement des maladies allergiques/atopiques cutanés.

Nous avons notamment démontré dans un modèle murin de dermatite atopique que des « clusters sensoriels » formés par l’interaction entre les mastocytes et les nocicepteurs exprimant le canal calcique TRPV1via la substance P sont capables de détecter la présence d’acariens de poussière dans la peau, et d’initier la réponse immunitaire de type 2 associée au développement de cette pathologie.