Les laits de vache, chèvre, brebis : allergies croisées ou non ?

Hervé Bernard

Présentation disponible ---


PDF - 1.3 Mo
Les laits de vache, chèvre, brebis : allergies croisées ou non ?

Les allergies aux laits de chèvre, de brebis et de vache se retrouvent souvent associées.

Ces phénomènes relèvent d’allergies croisées expliquées par des compositions et des structures protéiques similaires entre les laits de ruminants.

Cependant, de tels liens allergéniques ne sont pas systématiquement observés. En effet, des cas d’allergie aux laits de chèvre et de brebis chez des patients tolérant les produits laitiers de vache sont régulièrement observés.

Ces réactions allergiques impliquent des IgE dirigées contre les caséines caprines et ovines qui ne reconnaissent pas les caséines bovines. La spécificité observée s’appuie sur des différences structurales minimes entre caséines de ruminants et va à l’encontre de la réactivité croisée attendue dans le cas d’homologies de séquences élevées, ici supérieures à 85 %.

Cette réactivité IgE particulière envers les protéines de chèvre et de brebis pourrait être prise en compte, autant en termes de diagnostic que dans le contexte d’une immunothérapie spécifique.